Une étude réalisée par Collard (2002) sur la notion de risque dans les défis sportifs met de l’avant un aspect troublant quant à la perception des « accidents » qui surviennent lors d’activités sportives dites risquées. De façon générale, pour le sportif d’élite (qu’il soit amateur ou professionnel), les causes de l’échec, de la contre-performance et de la blessure dépendent de à lui. Et il assume cette responsabilité. Inversement, le « non-sportif » aura plutôt tendance à blâmer des facteurs externes sur lesquels il n’a que peu ou pas d’influence. S’il ne réussit pas, c’est donc à cause des règles du jeu qui ne sont pas les bonnes, de l’arbitre qui est incompétent, ou encore du temps qui est exécrable!
Avec la collaboration de Luc Parlavecchio, Catherine Plante et Anaïs Cosset*

Encourager un jeune sportif à accepter sa responsabilité est essentiel. Cela lui permettra de comprendre le « potentiel d’influence » qu’il a sur sa réalité. Le jeune doit prendre conscience que ses chances de succès sont directement liées à son aptitude à s’engager physiquement, psychologiquement et socialement. Il doit devenir metteur en scène et acteur de ce qu’il entreprend.

En acceptant de s’engager coûte que coûte, le jeune quitte sa zone de confort. Ce déséquilibre est toutefois nécessaire à son amélioration. Il peut néanmoins avoir des effets « néfastes » parce qu’il inclut implicitement un risque d’échec. Mais, c’est aussi l’occasion d’apprendre à négocier avec la réalité et avec ses propres limites.

Un jeune peut, pour éviter un éventuel échec, refuser de s’engager ou se désengager en prétextant des facteurs externes. Il faut alors le convaincre que la persévérance lui sera bénéfique sur plusieurs plans. Le jeune doit comprendre que l’acceptation des facteurs de risque peut, par exemple, augmenter ses motivations et lui permettre de concrétiser ses aspirations dans plusieurs aspects de sa vie (Spaaij, 2011).

Dans une recherche-action sur le sport chez les jeunes, nous nous sommes intéressés aux effets de l’abandon d’un projet sportif. Nous avons pu observer…

Voir l’article complet

Article similaire

30 DéCEMBRE 2016

Activité physique :...

Au Québec, on assiste à l’émergence d’événements sportifs où les participants...

0

30 DéCEMBRE 2016

Le sport et ses risques : des...

Plus les jeunes approchent de l’adolescence et plus il devient difficile de leur faire...

0

Laisser un commentaire