Le sport, un outil!

DesÉquilibres utilise le sport comme un outil de développement auprès des jeunes sur les plans physique, psychologique et social. À partir d’entrainements sportifs à caractère psychosociaux, les jeunes  développent des aptitudes pour réaliser des exploits sportifs. Ces aptitudes pourront être réinvesties par eux dans leur communauté: Tous les jeunes doivent savoir qu’ils sont une réponse à nos enjeux de société.

Toutes les situations sportives que DesÉquilibres met en place sont appréhendées de façon à ce qu’elles soient des métaphores de la vie courante. L’un des rôles de l’éductraineur est  de faire le parallèle entre la situation vécue sur le terrain et la vie courante.

Le terme « éductraineur® » désigne à la fois l’entraineur et l’éducateur. L’éductraineur® s’implique physiquement dans les activités et s’engage sur les plans émotif et social. Il choisit consciemment de créer une proximité avec les jeunes et fait partie de l’équipe dans laquelle  il a un rôle à jouer.  Il symbolise également le lien avec le monde adulte pour ces jeunes en transition et agit comme un référentiel positif. Il doit être en accord dans le dire et le faire.

Cette approche de sport psychosocial et la fonction d’éductraineur® ont d’abord été expérimentée en 1999 par l’un des fondateurs de DesÉquilibres, Luk Parlavecchio alors travailleur de rue. En 2006, encouragés par l’impact positif des projets réalisés en 1999, Ginette Bureau, Arielle Drissen, Sophie Labrecque, Ginette Moreau, Brigitte Lavallée, Jean-Luc Caillaud et Luk Parlavecchio décident de créer DesÉquilibres.